Le Grand Champ

Ivo de Lessinis

Le Grand Champ

 

Sur la Carte de Ferraris, entre le chemin qui relie le Hameau Braque (c'est-à-dire le Hameau du Vieux Moulin) et, d'une part, le Hameau de Haillemont, et, d'autre part, le centre du village, s'étend le Grand Champ, traversé par un sentier pédestre.

 

On retrouve cette terre d'un seul tenant sur le Plan Popp, mais divisée en diverses parcelles.

 

Le sentier pédestre est mentionné comme le "Petit Chemin de Lille".

 

Actuellement, c'est le Chemin du Grand Champ.

 

Sur le Plan Popp, le Chemin de Lille (le Chemin du Vieux Moulin) relie le Hameau du Vieux Moulin et le bas de la place du village, en se prolongeant par le Chemin de Saint-Roch (actuellement la Rue Neuve), à partir de la chapelle du même nom, qui fait face au carrefoir avec le Chemin Rogier (actuellement, la Rue de Lattre), qui fait la liaison avec le carrefour du Chemin du Buis, du Chemin du Pont (actuellement la Rue Gaston Muylle) et du Chemin de la Place (actuellement la Rue de La Hamadie). Au-delà de cette route, le Chemin du Grand Champ se prolonge par le Sentier du Poêlon, qui recouvre l'ancienne dénomination du Petit Chemin de Lille.

 

C'est le Grand champ que les Centuries appellent, par antinomie, comme un "arpen long labourable", au singulier.

 

Le lieu est évoqué à la fin du quatrain suivant :

 

Nouveaux venus, lieu basty sans deffence,

Occuper place par lors inhabitable,

Prez, maisons, champs, villes prendre à plaisance,

Faim, peste, guerre, arpen long labourable.

 

C’est dans l’usage du singulier que réside la finesse de l'énigme : l’arpent est une mesure agraire qui vaut un quart d’hectare ; il est donc matériellement impossible de tracer de longs sillons avec une charrue sur une surface si réduite, ce qu’un paysan comprend tout de suite ; le mot est devenu le synonyme de « tout petit champ » et peut même être employé à la place de « courtil », qui désigne un petit jardin attenant à une maison de paysan, généralement clos de haies ou de barrières. L'expression « arpen long labourable » est un piège pour égarer les indésirables, en même temps qu’un appel pour l’Attendu.

 

La route asphaltée actuelle, dite « Chemin du Grand Champ » ne figure pas sur les cartes anciennes (ni sur la Carte de Ferrasis, ni sur le Plan Popp), qui montrent à sa place un simple sentier pédestre traversant une parcelle de terre d’une étendue considérable. Il occupe une position remarquable entre le Hameau de Haillemont et le centre du village.

 

Dans le fond de la vallée, vers le sud, s'écoule un petit cours d’eau bordé de prairies ; c’est le Rosne qu'évoquent les Centuries, actuellement dénommé le Ronsart. Au sommet de la pente qui remonte vers le sud, c’est le Hameau du Buis.

 

 

Duis suscipit sodales porttitor

 

 

Copyright : ASBL IVO DE LESSINIS - All rights reserved for all countries