De Bermeries à Saint-Léger

Ivo de Lessinis

De Bermeries à Saint-Léger

 

L'Ultime Chemin des Templiers

 

Dans le cadre du programme européen "Interreg" (France-Wallonie-Vlaanderen), la Commue d'Estaimpuis (Belgique), en partenariat avec la Commune de Bermeries (France), a introduit une demande de subsidiation pour un micro-projet de valorisation touristique, suite à une proposition de notre association, dans le cadre de son initiative concernant "Les Derniers Chemins des Templiers".

 

En effet, l'Abbaye de Cambron possédait jusqu'à l'époque de la Révolution française, un domaine agricole sur le territoire de la Commune de Bermeries. Les différents toponymes qui évoquent cette situation démontrent son importance et son étendue.

 

Pour un convoi transportant les biens les plus précieux de l'Ordre du Temple au cours des mois qui ont précédé le vendredi 13 octobre 1307, dans le cadre d'une opération de sauvegarde organisée par le Maître de Flandre et son frère, l'Abbé de Cambron, il s'agit d'un point de passage et d'une étape intéressante permettant d'éviter les zones d'influence du Roi de Franc, notamment Valenciennes et Tournai, et de voyager discrètement en vue de rejoindre le lieu de rassemblement fixé, à savoir la Maison de Saint-Léger, située sur le territoire de la Commune d'Estaimpuis, avant l'acheminement final vers le lieu de la cachette, à savoir le Site du Blanc Scourchet, situé dans le Hameau de La Pierre, sur le territoire du Village de Wodecq, qui fait partie de la Commune d'Ellezelles (Belgique), en passant par le Village de Moustier, situé sur le terroire de la Commune de Frasnes-lez-Buissenal.

 

La description de l'intinéraire templier s'appuie sur les Centuries d'Yves de Lessines, le quinzième abbé de Cambron, qui a été associé à la préparation de l'opération de sauvegarde et le dernier détenteur connu du secret concernant le trésor. Toutefois, la valorisation touristique des communes concernées implique un certain nombre d'étapes qui peuvent s'écarter de cet ultime chemin templier. De plus, certains tronçons ne peuvent pas être parcourus par tous les types de véhicules.

 

En ce qui concerne "L'Ultime Chemin des Templiers", un tracé plausible a été étudié sur le terrain de manière précise par Nicole Deligne, à l'occasion de ses nombreux repérages sur les traces des routes du sel :

 

Dans la Région des Hauts de France :

 

Bermeries

Saint-Waast-la-Vallée

La Flamengrie

Eth

Sebourg

Rombies-et-Marchipont

Quarouble

Vicq

Escaupont (Franchissement de l'Escaut)

Raismes

Saint-Amand-les-Eaux

Nivelle

Château-l'Abbaye

Mortagne-du-Nord

 

Dans la Région wallonne :

 

Maulde

Bléharies

Hollain (La Pierre Brunehaut)

Rongy

Howardries

La Glanerie

Rumes

Esplechin

Lamain

Hertain

Blandain

Templeuve

Bailleul

Estaimbourg

Saint-Léger

 

En ce qui concerne le projet de développement touristique, un itinéraire logique a été retenu.

 

Dans la Région des Hauts de France, il suit le tracé suivant, de Bermeries à Rumegies :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Copyright : ASBL IVO DE LESSINIS - All rights reserved for all countries